header

Séminaire et Groupe de travail GAAO


Organisateurs : Jérôme DUBOIS, Dominique MANCHON et Robert YUNCKEN
Les exposés ont lieu le vendredi à 13h30 en salle 2222 du bâtiment de mathématiques (consulter le plan d'accès au laboratoire).





Avril 2019


  • Vendredi 05 avril 2019 - Patrick Le Meur (Paris)

    À venir

    ical

Février 2019


  • Vendredi 22 février 2019 - Iakovos Androulidakis (Athènes)

    À venir

    ical


  • Vendredi 15 février 2019 - Andréa Solotar (Université de Buenos Aires)

    À venir

    ical


  • Vendredi 01 février 2019 - Salah Mehdi (Lorraine)

    À venir

    ical

Janvier 2019


  • Vendredi 11 janvier 2019 - Johan Leray (Paris 13)

    À venir

    ical

Décembre 2018


  • Vendredi 14 décembre 2018 - Marco Matassa

    À venir

    ical


  • Vendredi 07 décembre 2018 - Timo Richarz (UPMC Paris)

    À venir

    ical

Novembre 2018


  • Vendredi 30 novembre 2018 - Lachlan MacDonald (University of Wollongong)

    The Godbillon-Vey invariant in equivariant KK-theory

    The Godbillon-Vey invariant is a de Rham cohomology class associated to any transversely orientable foliated manifold, which can be explicitly constructed at the level of differential forms. Using Hopf cyclic theory, Connes and Moscovici have given in codimension 1 an explicit formula for the Godbillon-Vey invariant as a cyclic cocycle on a convolution algebra associated to the foliation. In this talk I will realise the Connes-Moscovici cocycle as the Chern character of a semifinite spectral triple built using groupoid equivariant KK-theory, and show how the construction generalises to foliations of arbitrary codimension.

    Afficher le contenu...

    ical

Octobre 2018


  • Vendredi 26 octobre 2018 - Ali Baklouti

    Représentations monomiales des groupes de Lie exponentiels et opérateurs différentiels

    Soient G un groupe de Lie résoluble exponentiel et \tau une représentation monomiale de G, c-à-d, une représentation induite d'un sous-groupe fermé connexe de G à partir d'un caractère unitaire. Il est bien connu que \tau se désintègre en des facteurs irréductibles et les multiplicités de chaque composante isotypique sont explicitement déterminées. Dans le cas où G est nilpotent, ces multiplicités sont ou bien finies ou infinies presque partout, relativement à la mesure de désintégration. On associe à \tau une algèbre d'opérateurs différentiels. La conjecture de commutativité, due à M. Duflo, propose que la commutativité de cette algèbre est équivalente à la finitude des multiplicités de \tau. Nous proposons un contre-exemple à cette conjecture.

    Afficher le contenu...

    ical


  • Vendredi 19 octobre 2018 - Pramod Achar (Louisiana State University)

    Représentations des carquois et transformation de Fourier

    Je présenterai une légère introduction à la théorie des représentations des carquois (= graphes orientés) et ses liens (d'après Ringel et Lusztig) à la structure des groupes quantiques. L'opération d'inverser les sens des arêtes dans le graphe correspond à une sorte de transformation de Fourier au niveau des fonctions ou des faisceaux sur l'espace de représentations. Il est donc naturel d'essayer de décrire cette transformation de Fourier explicitement de façon combinatoire. Je donnerai une nouvelle solution à ce problème dans le cas du carquois dit "equiorienté de type A". Ceci est un travail commun avec M. Kulkarni et J. Matherne.

    Afficher le contenu...

    ical


  • Vendredi 12 octobre 2018 - Pallavi Dani (Louisiana State University)

    Subgroup distortion in hyperbolic groups.

    Given a finitely generated group, any finite generating set defines a natural metric on the group, called the word metric. The distortion function of a subgroup measures the extent to which the intrinsic word metric of the subgroup differs from the metric induced by the ambient group. Ol'shanskii showed that there are almost no restrictions on which functions arise as distortion functions of subgroups of finitely presented groups. This prompts one to ask what happens if the ambient group has some particularly nice geometry, for example, if it is hyperbolic. I will survey which functions are known to be distortion functions of subgroups of hyperbolic groups. I will then describe joint work with Tim Riley which adds to this list.

    Afficher le contenu...

    ical


  • Vendredi 05 octobre 2018 - Lars Thorge Jensen

    The ABC of p-Cells

    The Hecke category is a categorification of the Hecke algebra that plays an important role in (geometric) representation theory. Using this categorification, I will introduce a positive characteristic analogue of the famous Kazhdan-Lusztig basis of the Hecke algebra, called the p-canonical or p-Kazhdan-Lusztig basis. If time permits, I will mention connections between the p-Kazhdan-Lusztig basis and the representation theory of reductive algebraic groups. Motivated by the very rich theory of Kazhdan-Lusztig cells, I study cells with respect to the p-Kazhdan-Lusztig basis. Throughout the talk, I will use SL_2 as a running example. In the end, I will give a complete description of p-Cells in finite type A and mention some interesting results in finite types B and C.

    Afficher le contenu...

    ical

Septembre 2018


  • Vendredi 28 septembre 2018 - Robert Yuncken (UCA) -- heure inhabituelle 14h45

    On pseudodifferential operators on filtered and multifiltered manifolds --- Soutenance de HDR

    On présentera quelques résultats sur les opérateurs pseudodifférentiels sur les variétés filtrées :
    - Une caractérisation des opérateurs pseudodifférentiels sur une variété filtrée via son groupoïde tangent,
    - Les propriétés des opérateurs pseudodifférentiels longitudinaux sur les fibrations canoniques d'une variété de drapeaux, et leurs analogues pour les variétés de drapeaux quantiques,
    - Un calcul pseudodifférentiel abstrait tordu, au sens de Connes-Moscovici, pour les espaces complexes projectifs quantiques.

    Afficher le contenu...

    ical


  • Vendredi 21 septembre 2018 - Serge Richard (Nagoya)

    Le théorème de Levinson topologique: 13 ans après

    En 1949, N. Levinson établit une première égalité entre une phase de diffusion d'un système quantique et le nombre de valeurs propres d'un opérateur de Schrödinger. Par la suite, de nombreuses relations similaires seront mises en évidence et prendront le nom générique de théorème de Levinson. En 2005 une approche topologique de ce théorème est introduite, et présentée en mai de cette année-là dans le cadre de ce séminaire. A l'époque, le résultat était cependant bien maigre car aucun exemple ne semblait satisfaire les conditions de la théorie. 13 ans après, nous montrerons comment les exemples ont finalement corroboré l'approche, et comment l'analyse et l'algèbre se sont complémentés pour faire évoluer la théorie.

    Afficher le contenu...

    ical


  • Vendredi 14 septembre 2018 - Carl Mautner (UC Riverside)

    Hypertoric Schur algebras and category O

    The Schur algebra is a finite-dimensional algebra that encodes a rich part of the representation theory of the general linear group GL_n, and is particularly interesting over fields of small positive characteristic. On the other hand, Bernstein-Gelfand-Gelfand’s `category O’ for the general linear group encodes the behavior of certain infinite dimensional complex representations of the Lie algebra gl_n. Amazingly, the structure of both the Schur algebra and category O is reflected in the geometry of the singular variety of nilpotent n x n-matrices. Some years ago, Braden-Licata-Proudfoot-Webster defined hypertoric category O - an analogue of category O associated to a hyperplane arrangement instead of a Lie algebra. In this talk I will discuss joint work with Tom Braden, in which we introduce a `hypertoric' analogue of the Schur algebra, and work in progress with Jens Eberhardt, providing an interpretation of these hypertoric Schur algebras in terms of hypertoric category O.

    Afficher le contenu...

    ical